Quand et pour qu'elle raison l'ostéopathie animale?

 L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps susceptibles d'en altérer l'état de santé.


A tout âge*

Pour tous les animaux, du plus jeune au moins jeune, suite à la naissance traumatique ou non, lors de la croissance, en check-up à l'âge adulte ou pour soulager et apaiser les animaux d'âge.
*voir article plus bas

Une fois par an

Un bilan annuel est fortement conseillé pour prévenir les compensations qui deviendront des adaptations parfois irréversibles ou pour éviter des traumatismes de fatigue corporelle.

Pour de nombreux cas

C'est une médecine douce qui agit sur de nombreux problèmes et accompagne de nombreuses pathologies. Il existe toutefois des contre-indications, me consulter en cas de doute.

photo vache veau bovin ostéopathie animale

L'ostéopathie une médecine holistique et universelle

Une liste non exhaustive de mon champ d'action

-suite à un traumatisme, en cas de boiteries, raideurs (un animal qui ne peut plus effectuer un mouvement habituel pour lui)
-pour un bilan annuel
-suite à une opération, une immobilisation
-pour l'aider à avoir une croissance harmonieuse avec le moins de contraintes possibles et lever les restrictions associées à la "folie" du jeune, pour les retards de croissance
-pour l'accompagnement pré et post-natal de la mère, ou pour les mâles reproducteurs
-pour certains troubles de transit, reproducteurs, etc. *hors infections et pathologies métaboliques
-pour retrouver du mouvement, de la souplesse et de la décontraction chez les sujets âgés, optimiser leur fonctionnement global (musculo-squelettique, circulatoire, viscéraux, etc.)

-Et si on en parlait ?

-De quoi ?

-Du nerf sciatique ! Cet imposant nerf émerge entre la dernière vertèbre lombaire et les premières vertèbres sacrées. Il assure les fonctions motrices et sensitives de la cuisse jusqu’au pied. Une atteinte de ce nerf se traduit généralement par une bouleture. PHOTO1+2+3 ci-dessous

-Quezako ?

-Une bouleture est une flexion permanente ou non d’un ou des deux boulets postérieurs. Elle a lieu à minima lors du début de l’appui au sol du membre et peut-être très discrète. Elle peut être simple = un seul boulet en flexion ou double = deux boulets en flexion. PHOTO4 ci-dessous

-Tous les animaux sont cernés ?

-Les bovins, vaches et taureaux le sont fréquemment mais on rencontre aussi des bouletures chez les chevaux. Quant aux chiens et aux chats les symptômes sont encore différents (faiblesse de l’arrière-main, douleurs, manque de mobilité, etc.) Après tant qu’il y a un nerf sciatique il y a potentiellement atteinte……donc beaucoup d’animaux sont concernés mais les humains aussi ! Là je ne vous apprends rien 😊

-Top, ou pas… et… on fait quoi ?

-En ostéopathie il existe une multitude de méthode pour soulager ce type de pathologie. Du tissulaire bien sûr (cf description sur mon site et/ou page facebook) mais aussi des mobilisations ostéo-articulaires de la dernière vertèbre lombaire et du sacrum pour qu’ils puissent retrouver pleinement leur mobilité, donc leur fonction et donc ne plus avoir d’incidence directe sur le nerf sciatique. Je me sers également des techniques réflexes qui permettent un travail global sur l’aspect moteur et sensitif de toute l’arrière-main avec en prime un trait tiré directement sur le trajet du nerf. Pour ceux qui me connaissent je compare cette méthode au fait de vider une pièce avant de pouvoir faire le ménage complet si on souhaite imager 😊. On peut aussi réaliser des « massages » et on travaille sur l’ensemble du corps (principe d’unité du corps en ostéopathie…) finalement je m’adapte en fonction de chaque animal.

-Et ça suffit ?

-Parfois oui parfois non… Il peut m’arriver de mettre l’éleveur à contribution pour masser sa vache les jours suivants pour poursuivre mon intervention et optimiser les chances pour l’animal. Une double bouleture peut parfois persister quant aux simples bouletures la persistance est exceptionnelle.  Sur les chevaux et/ou chien j’ai moins de recul mais généralement une séance aide déjà pas mal mais tout dépend de quand le problème date, de sa cause et de la tolérance de l’animal à la douleur. La joie de travailler avec du vivant, chaque animal, chaque cas est unique. La remise en question est permanente mais la découverte aussi =) 

-Je vois, je vois…

L'ostéopathie de la naissance à la fin de la croissance, quel est l'intérêt?

Pour le nouveau-né, la naissance est un événement traumatique. Les animaux doivent très vite être autonomes pour respirer, pour se déplacer et pour aller se nourrir auprès de leur mère. Même si cette dernière se porte à merveille cela ne signifie pas qu'il en soit de même pour le chiot, le poulain ou le veau. De plus si la naissance a été difficile il est parfois essentiel de faire  appel à un ostéopathe pour la mère et / ou le ou les jeunes animaux. Une naissance traumatique pourra entraîner des déséquilibres viscéraux, posturaux, locomoteurs, ou encore crâniens qui provoqueront par la suite de mauvaises adaptations du corps, des aplombs défectueux avec défauts locomoteurs par exemple. L'ostéopathe pour animaux sera alors en mesure de mettre en lumière les dysfonctions de l'animal et de l'accompagner pour retrouver son propre schéma corporel.
Lors de la croissance, le corps de l'animal est soumis à de multiples contraintes, changements physiques, changements hormonaux, mode de vie variable, apprentissage, activité physique, etc. Si d'anciens traumatismes ou des compensations persistent sa croissance se verra modifiée ou retardée. Tous les dysfonctionnement de l'organisme doivent être traités même si les problèmes semblent être mineurs car ils peuvent être à l'origine de troubles majeurs à l'âge adulte.
La croissance est une étape essentielle dans le développement de l'animal car elle conditionne sa vie future. Une séance d'ostéopathie est conseillée pour accompagner le jeune vers ses 2 ou 3 mois (variable selon espèce) et la fréquence des séances dépend de l'espèce et de la race de l'animal. Un poney shetland n'a pas la même croissance qu'un cheval de trait percheron, un jack russel grandit plus vite qu'un labrador  :-)

Prenez soin de vos jeunes, observez les bouger, laissez leur le temps de grandir et d'être mature pour leur demander une activité physique ou de commencer leur carrière de reproducteur.

Texte par Carole Morel-Charpentier

photo équin cheval étirement ostéopathie animale
photo cheval crânien ostéopathie animale
photo cochon porc ostéopathie animale